Les tempêtes marines et leurs impacts

 Contexte de l’étude

Chaque année, le littoral Languedocien est soumis à plusieurs épisodes de tempêtes marines d’intensité variable. Compte tenu de la faible altimétrie des terrains arrière littoraux, le cordon littoral séparant la mer de la lagune peut être franchi par les vagues qui peuvent ainsi générer de nombreux dommages avec des répercutions économiques significatives. Il est donc important d’améliorer la compréhension de ces phénomènes météo-marins qui mettent en péril de vastes zones côtières du Languedoc-Roussillon par la mise en place d’un réseau de surveillance des tempêtes marines. Cette surveillance doit permettre de mieux appréhender l’occurrence, les aléas et la vulnérabilité qui en découlent.

 Phase 1 - Caractérisation des tempêtes marines sur le Languedoc-Roussillon

 Contexte climatique

Les tempêtes marines correspondent à l’évolution d’une perturbation atmosphérique pouvant s’étendre sur une largeur atteignant les 200 kilomètres. On distingue dans le Golfe du Lion deux différents types de tempêtes : fig tempete1

  • Les tempêtes de Sud-Sud-Est incluant les tempêtes de novembre 1982, décembre 1997 (photo ci-contre) ainsi que les tempêtes liées aux épisodes cévenoles ;
  • Les tempêtes d’Est (novembre 1999).

 Analyse des tempêtes dans le Golfe du Lion depuis 1979

Une analyse statistique des tempêtes majeures (46 évènements) ayant touché le littoral du Languedoc-Roussillon a été réalisée afin d’évaluer la saisonnalité des évènements et leur évolution depuis 1979. fig tempete2 Cette reconstitution des évènements passés met en évidence une exposition différenciée le long du littoral du Golfe du Lion avec une nette diminution du nombre de tempêtes du nord au sud. Cette différence peut s’expliquer par les changements d’orientation de la côte.

 Caractérisation des seuils d’impacts des tempêtes

L’analyse des évènements passés et de leurs impacts a également permis d’évaluer les seuils morphogènes et les seuils d’impacts des tempêtes marines sur le littoral régional en fonction de la hauteur des vagues. Les impacts engendrés par les tempêtes peuvent être morphologiques (brèches, érosion, submersion) et socio-économiques (dégâts, victimes). A partir des évènements de ces trois dernières décennies, 3 seuils principaux ont pu être mis en évidence (voir figure suivante) :

  • Seuil 1 : Changement de comportement des morphologies d’avant-côte, franchissement des bermes mais peu d’impacts sur le littoral ;
  • Seuil 2 : Inondation partielle à totale de la plage, érosion du front dunaire ;
  • Seuil 3 : Franchissement des cordons dunaires, dommages aux infrastructures.
    Seuils de tempêtes
    Seuils de tempêtes
    Schéma décrivant les différents seuils morphogènes des tempêtes marines

 Phase 2 – Étude de Faisabilité d’un réseau de suivi des tempêtes

L’objectif de la mise en place d’un réseau de suivi des tempêtes et de leurs impacts est d’assurer la collection des informations nécessaires sur les évènements majeurs, tout en assurant une cohérence et une organisation pour assurer une meilleure mutualisation des moyens et des résultats.

Sa mise en œuvre repose sur : fig tempete4

  • la connaissance des seuils de tempêtes ;
  • la possibilité de mobilisation des différents acteurs ;
  • la connaissance des actions entreprises.

Dans cette optique, ont été réalisées une synthèse bibliographique des systèmes opérationnels existants ainsi qu’une consultation des acteurs régionaux sur leurs initiatives propres.

 Résultats de la synthèse bibliographique :

Il existe à l’heure actuelle des réseaux de suivi nationaux des évènements extrêmes, notamment aux Etats-Unis. En Europe et en France, les systèmes existants ont des dimensions plus locales et s’appuient sur les observatoires côtiers à échelle régionale.

 Résultats de la consultation :

Bien que la surveillance des tempêtes ne fasse pas aujourd’hui l’objet d’un dispositif homogène et généralisé en Languedoc-Roussillon, différentes initiatives existent de manière plus ou moins structurée. Ce recensement a ainsi permis d’identifier l’existence de démarches régionales notamment celles entreprises par la DREAL ou l’EID-Méditerranée.

Sur la base des démarches existantes, un dispositif de suivi homogène des tempêtes est proposé à l’échelle régionale (voir schéma ci-contre).

 Poursuite du projet et perspectives

  1. Automatisation du processus de veille de la hauteur des vagues et du déclenchement du suivi.
  2. Mise en place d’une méthodologie de suivi et définition des types d’indicateurs à recenser.
  3. Coordination de l’action des différents participants ; mutualisation et valorisation des observations à l’échelle régionale au sein d’une seule procédure généralisée.