Réseau de suivi des tempêtes marines et de leurs impacts

 Contexte

Dans un contexte d’érosion importante du littoral régional et d’une prise en compte accrue des submersions marines, l’information historique sur les évènements de tempêtes est une donnée de référence cruciale pour la caractérisation des risques côtiers et la prévision de leurs impacts. En effet, la connaissance des tempêtes et de leurs impacts morphologiques et/ou socio-économiques constitue la donnée de base indispensable pour des applications telles que l’amélioration de la connaissance sur les évolutions actuelles et futures du littoral, la caractérisation fine des aléas érosion et submersion marine pour la prévention des risques côtiers, ou encore l’évaluation de l’efficacité et de la durée de vie des aménagements de protection mise en place. Or, le constat est fait aujourd’hui que cette donnée historique reste difficilement accessible et utilisable en raison de sources très diverses, de dispositifs de suivi peu comparables, voire de portions littorales non couvertes. Il s’avère donc nécessaire de mutualiser et d’homogénéiser les démarches existantes en matière de suivi des tempêtes et de leurs impacts, et de les généraliser sur l’ensemble du littoral de la région Languedoc-Roussillon en s’appuyant sur la mise en réseau des organismes et services administratifs concernés. Afin de répondre à cet objectif, le BRGM coordonne la mise en œuvre d’un “Réseau Tempête” de surveillance des tempêtes et de leurs impacts. Ce projet, cofinancé par la Région Languedoc-Roussillon, l’État et la dotation de Service Public du BRGM.

 Mise en œuvre

Opérationnelle depuis octobre 2011, la mise en œuvre a nécessité :

  • la constitution d’un réseau partenarial à l’échelle régionale d’organismes volontaires et impliqués sur le suivi des tempêtes ;
  • la définition de sites de suivi minimum (32 « Points Fixes » et 3 Stations Vidéo) et l’harmonisation des méthodes de suivi validées sur le terrain (rencontres dans chaque département) ;
  • la mise en place d’outils pour le déclenchement des suivis (message automatique d’information tempête) et la mutualisation des informations (plateforme FTP accessible aux partenaires).

Le « Réseau Tempête » est formalisé par deux documents principaux que sont la convention partenariale et le protocole de fonctionnement. Les 9 partenaires sont : l’État (DREAL et chaque DDTM), La Région (Service Eau et Prévention des Risques naturels et Service Ports) ; L’EID-Méditerranée ; Le BRGM (Service Géologique Régional du Languedoc-Roussillon) ; Le Conseil Général de l’Hérault ; Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération ; La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée ; La Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée ; Thau Agglo. logo rezo

 Événements de l’hiver 2011-2012

Sur la période d’octobre à décembre 2011, le réseau a principalement été activé à l’occasion de la tempête du 24/25 octobre qui, en raison d’un dépassement du seuil 2 (Hs > 4m), a vu les équipes intervenir sur le terrain. D’intensité limitée, cette tempête (inférieure à la tempête annuelle) a été suivie par de petits coups de mer successifs qui ont généré des impacts modérés en termes d’aléas côtiers (érosion et submersion) et de dégâts sur les ouvrages. Une victime a toutefois été à déplorer dans les Pyrénées Orientales. Un premier retour d’expérience sur le fonctionnement du réseau permet de confirmer que les outils et la coordination des partenaires sont opérationnels pour le reste de la saison hivernale. Des perspectives d’amélioration de l’outil de mutualisation de l’information sont prévues en 2012 afin de faciliter la saisie et la valorisation des informations.

Observation de franchissements des cordons lors de la tempête du 24/10/2011