Les effets du Changement Global sur le littoral

  • Les effets du Changement Global sur le littoral

 Introduction

A l’heure actuelle, le réchauffement climatique semble sans équivoque (GIEC, 2007), avec une élévation du niveau marin liée à une hausse des températures de l’atmosphère et de l’océan, la fonte de la neige et de la glace. Ce changement climatique à l’échelle globale affecte les forçages [1] côtiers à échelle locale entrainant de potentielles modifications de leur intensité, de leur fréquence et de leur durée qui se répercutent ainsi sur les aléas érosion et submersion marine ainsi que sur l’évolution du littoral.

 Les forçages côtiers en Languedoc-Roussillon

La zone côtière évolue à des échelles temporelles et spatiales variées en réponse à des forçages naturels. Les principaux forçages affectant les aléas érosion et submersion sont :

  • Les forçages atmosphériques :
    • La pression atmosphérique et le vent qui génèrent les vagues et les surcotes.
    • Le régime de précipitations qui contribue à l’élévation du niveau d’eau dans les étangs.
  • Les niveaux d’eau :
    • Le niveau marin varie en permanence en fonction de la marée et des évènements atmosphériques qui causent des élévations temporaires du niveau.
    • Le régime des surcotes qui se produit généralement lors des tempêtes marines.
Forcages météo-marins
Forcages météo-marins
Schéma présentant les forçages météo-marins affectant le littoral du Languedoc-Roussillon.

Le climat de vagues est considéré comme le forçage principal pour déterminer l’évolution à court terme du trait de côte. En déferlant, les vagues vont générer des courants à l’origine des transports sédimentaires responsables d’accrétion ou d’érosion.

 Le changement climatique et ses effets sur les forçages côtiers

En Languedoc-Roussillon, la connaissance des effets potentiels du changement climatique sur les forçages côtiers est limitée par le manque de données long terme et les incertitudes des modèles régionaux. Toutefois, le nombre d’études pour estimer l’évolution des forçages continue de croitre, ce qui fournit un contexte favorable pour mieux caractériser les incertitudes associées à l’évolution des forçages.

 Effets sur le niveau marin

A l’heure actuelle, tous les modèles d’échelle globale tendent à une élévation future du niveau marin. Ils présentent cependant une importante variabilité avec des taux d’élévation allant de 4 à 10 mm/an en 2100 ce qui entrainerait une élévation maximale d’un mètre dans l’hypothèse la plus pessimiste.

élevation du niveau de la mer
élevation du niveau de la mer
Schéma présentant les élévations passée, actuelle et future du niveau de la mer, d’après le GIEC, 2007.

A l’échelle du Languedoc-Roussillon, les observations passées du niveau marin montrent une élévation relative de l’ordre de 2 à 3 mm/an ce qui confirme la tendance des modèles d’échelle globale.

 Effets sur le régime des tempêtes

Les tendances des tempêtes sont généralement difficiles à estimer en raison des incertitudes dans les prédictions de vents. En méditerranée, ils sont considérablement influencés par les processus à l’échelle régionale et à une échelle plus globale. Les tendances attribuées au changement climatique seul restent donc peu fiables. Malgré ces limitations, des études ont modélisé les vents et les champs de pression en Méditerranée pour estimer l’évolution des tempêtes. Elles montrent une très faible diminution de la fréquence des tempêtes, et une très faible augmentation de l’intensité et de la durée.

 Effets sur le régime de vagues

L’estimation de l’impact potentiel du changement climatique sur les vagues est limitée par le manque de données de long terme. Les observations à court terme des données des houlographes et des études récentes de simulation des vagues suggèrent que le régime de vagues ne présente pas de tendances significatives à long terme.

 Effets sur le climat de surcotes

La modélisation des surcotes au XXIe siècle indique que la fréquence et l’amplitude des surcotes resteraient inchangées à l’avenir. Toutefois, l’impact attendu des surcotes sera d’autant plus important que le niveau marin sera élevé.

 Effets sur le régime de précipitations

Globalement, toutes les études en Languedoc-Roussillon montrent une diminution des précipitations moyennes annuelles.

 Les impacts potentiels du changement climatique sur les aléas côtiers

Au cours du XXIe siècle, une augmentation des aléas côtiers est prévue en Languedoc-Roussillon :

  • L’érosion et le recul du trait de côte devraient s’aggraver à l’avenir à cause du changement climatique. Les principaux facteurs contribuant à cette évolution sont : Erosion
    • l’élévation du niveau de la mer ;
    • les modifications possibles des paramètres des tempêtes ;
    • la diminution des précipitations entrainant une diminution des apports sédimentaires.
  • L’impact de l’érosion sera toutefois hétérogène le long du littoral régional. Ceci est dû à la complexité et la multiplicité des facteurs qui interagissent pour contrôler l’évolution de la zone côtière. submersion
  • Les aléas de submersion dépendent des variations du niveau de la mer, de la marée et des surcotes. Le climat des vagues et le régime des surcotes restant inchangés, la principale cause d’un changement de cet aléa est associée à l’élévation du niveau moyen des mers.

En Résumé, l’état actuel des connaissances révèle que le réchauffement climatique devrait entrainer une modification de certains forçages en Languedoc-Roussillon ainsi qu’une augmentation des aléas Erosion et Submersion.

Pour télécharger le rapport complet :RP-58872-FR

Notes

[1] Les forçages côtiers sont les facteurs physiques d’évolution du littoral tels que la houle, les courants, les vents, …