Conduite de l’étude

L’étude vise à alimenter la connaissance concernant les volets physique, écologique, halieutique et règlementaire de la zone. Elle doit apporter des éléments pour aider les services de l’État et les acteurs dans la prise de décision.

Il s’agit d’évaluer les enjeux (ce que l’on a à perdre ou à gagner) au niveau des zones d’exploitation des sables situés dans l’APE Sud et plus précisément ceux situés dans, ou a proximité de la zone « de travail BEACHMED-e » en étudiant le secteur. Il s’agit d’une zone profonde en amont du tombant continental, pour lequel très peu de données biologiques existent mais dont on reconnait la très forte productivité, et situé à proximité des canyons et de leurs peuplements patrimoniaux.

L’étude comprend les trois volets suivants :

  • un volet physique / écologique (porté par l’Université de Perpignan Via Domitia) concernant les enjeux suivants :
    • le compartiment sédimentaire ;
    • le compartiment physique (courantologie, hydrodynamisme, échanges et transferts de matière plateau/canyons) ;
    • le compartiment pélagique (qualité de l’eau, phytoplancton et zooplancton, faune pélagique et mammifères marins) ;
    • le compartiment benthique (macrofaune et macroflore benthique).
  • un volet ressources halieutiques (porté par le Laboratoire Ressources Halieutiques de l’IFREMER Sète) concernant les enjeux suivants :
    • la distribution spatiale de la ressource halieutique ;
    • les activités de pêche (flottille, poids économique, etc.) ;
    • le poids de la ressource halieutique liée à l’APE Sud sur la production ;
    • l’analyse et la modélisation de la dynamique du système halieutique de la zone.
  • un volet règlementation (porté par l’AAMP et son assistant à Maîtrise d’ouvrage) concernant les enjeux suivants :
    • le contexte national (Natura 2000 en mer, ZEE, ZPE…)
    • le contexte international (Travaux IUCN sur les canyons de Méditerranée, Convention de Barcelone, CGPM)
    • l’utilisation de la zone (transport maritime, défense)
    • l’analyse et contrainte juridiques quant à une éventuelle exploitation des sables de la zone

La conduite de ces trois volets s’articulera en deux temps :

Phase 1 - Etat des connaissances – 6 à 8 mois

  • Cette phase comprend le recensement et l’analyse qualitatives des données existantes : rapports d’études réalisées soit pour le compte de tiers (accessibilité), soit pour le compte de services de l’Etat mais à diffusion limitée ; des éléments cartographiques ; la bibliographie scientifiques ; les bases de données, etc.

Phase 2 – Diagnostic - 4 à 6 mois

  • Cette phase comprend l’identification des enjeux, leur mise en perspective face à l’exploitation de la zone APE Sud et l’évaluation des risques liés à la modification morphologique du site suite à des dragages (souille, zone anoxique, mouvements sédimentaires…) et la perturbation du système halieutique et ses conséquences éventuelles sur la production.

L’ensemble de ces éléments sera repris dans un document final qui s’attachera à proposer des préconisations au regard d’une extraction éventuelle des sables (enjeux, cartes de sensibilités, etc.). Les questions auxquelles doivent répondre les maîtres d’ouvrage des extractions pourront être soulignées et ainsi que les éléments à prendre en compte dans le cadre d’une étude d’impact. L’ensemble des résultats seront intégrés dans un système d’information géographique.